vendredi 5 septembre 2008

La cuisson du homard

Terrible que de cuisiner vivantes ces grosses bêtes : la technique la plus simple est de les plonger dans l'eau bouillante, la plus cruelle est de les couper en deux auparavant. Un grand chef, lui, plonge ses homards vivants dans de l'armagnac, ce qui a le premier avantage de les "endormir", et le second de les parfumer ! Les nôtres seront brutalement découpés, mais parfumés tout de même à l'Armagnac de la cave de l'ancien restaurant de la Tour Eiffel de mon grand-père… Inutile de vous préciser à quel point le repas a été succulent !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire