lundi 16 janvier 2012

Escapade gourmande en Côte d'Émeraude {1}


En travaillant sur mon deuxième livre de la collection Cooking Attitude chez les Éditions Pyramyd, qui s'intitule "Je cuisine marin", j'ai été amenée à vadrouiller en bord de mer, de l'Espagne à l'Italie, en passant par les côtes françaises, et notamment bretonnes : la presqu' Île de Quiberon, l'Île de Bréhat, et Dinard sur la Côte d'Émeraude. C'est de cette dernière ville et de ses environs dont je vais vous parler dans un premier temps (petit à petit nous descendrons dans le sud, avec un peu de chance nous y arriverons pour les beaux jours !)


Ce que j'aime à Dinard - comme à Saint-Malo, c'est ce mélange entre la nature et la ville, l'aspect sauvage de la côte et celui très urbain du centre, une sorte de petit Paris, rempli de bars et de restaurants. Mon premier coup de cœur dont je vais vous faire part: l'Escale à Corto, appelé également "le Restaurant des Marins". On y trouve des produits frais du marché, selon l'arrivage de la pêche du jour. La cuisine y est à la fois traditionnelle et originale, chaque plat ayant une touche personnelle bien à lui. Ainsi mon préféré, les langoustines braisées au champagne, subtiles et relevées, est un régal ! (elles ne figurent pas en photo car pas à la carte ce jour-là…)



Au menu donc, comme entrées, une salade de raie au tartare de haddock, fraîche et délicieuse, et des  accras de morue, classiques mais fameux. Les plats qui ont suivis - un incroyable gratin de haddock aux poireaux, une raie gratinée aux épinards, mais aussi des Saint-Jacques à l'orange, ou encore mes fameuses langoustines au champagne - ont été accompagnés d'un vin de Bordeaux, un Montagne Saint-Emilion du Château Roc de Calon cuvée 2006. Quant aux desserts, le gratin de framboises - qui me rappelle celui de ma maman - est un incontournable de la maison (pensez à le réserver en début de repas !), et le gâteau au chocolat blanc et son coulis de framboises, sont d'excellents choix.


L'ambiance y est familiale et chaleureuse, le bon savoir-vivre est la règle d'or de la maison. En navigateur passionné, le propriétaire a choisi Corto Maltese comme emblème du restaurant. Un endroit comme je les aime, où l'on s'y sent bien et l'on aimerait venir y diner tous les jours !

L'escale À Corto, 12 avenue George V, 35800 Dinard / 02 99 46 78 57


31 commentaires:

  1. envie de partir là maintenant ! belle adresse à garder précieusement.
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le début de l'année est souvent difficile, et les échappées en sont encore plus belles !

      Supprimer
  2. Mais c'est qu'on se régale par ici !
    Je ne connais pas Dinard, seulement St-Malo mais ce que tu en racontes me semble prometteur... A quand un long week end ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui traverse la baie, ça vaut le coup aussi, bien que ce soit très différent !

      Supprimer
  3. Une belle escapade gourmande en effet, qui me fait réaliser à quel point ce coin de Bretagne me manque: Dinard, St Malo, Cancale... et les bons produits de là-bas comme les huitres, le beurre Bordier! J'adore le côté désuet de Dinard, surtout hors saison quand elle est endormie... et comme tu le dis la nature omniprésente! Un bel article...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bientôt un aparté sur Cancale, mais aussi Bordier ;)
      et n'ai connu cette région que hors-saison, forcément, c'est plus agréable !

      Supprimer
  4. bien hâte de voir tes "prises" en Espagne... où nous allons dans 2 semaines, trop tôt pour voir tes coups de coeur? :-s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Louise c'est sûr que mon billet sur l'Espagne ne sera pas prêt dans 2 semaines, j'ai encore trop de posts d'ici là, et surtout, trop de boulot par ailleurs… dommage ! où vas-tu en Espagne ?

      Supprimer
    2. une petite tournée au fil des envies... découvertes de tapas et pinxtos en perspectives! d'abord le pays basque, petite descente sur Madrid et retour vers Barcelone quelque chose comme ça....

      Supprimer
  5. Oh mais c'est près de chez moi! Ca fait plaisir de lire et de voir sa région au travers ton oeil et tes papilles.
    Hâte de découvrir "je cuisine marin".
    Embruns salés de la Baie du Mont Saint-Michel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tulipe, le livre sortira en avril. Tu as de la chance d'habiter par là ! je suis passée au pied du Mont Saint-Michel lundi dernier :)

      Supprimer
  6. Oh la la, le gâteau au chocolat blanc a l'air d'avoir une texture absolument incroyable !!!! Je me trompe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non Chris, il est incroyablement fondant et aérien !

      Supprimer
  7. Dinard, très très jolie petite ville, beau post comme toujours - envies d'escapade et une plongée dans leur fameuse piscine olympique d'eau de mer!
    t.from berlin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah voilà une connaisseuse ! par contre pour la piscine ma chère Tose je passe mon tour, j'attendrai l'été ;)

      Supprimer
    2. Elle est chauffée ;-) véridique!

      Supprimer
  8. Pas facile la vie d'auteur! Tes photos me font rêver. Toujours inspirantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mouais, trop dur, c'est fatiguant les voyages, manger, tout ça…

      Supprimer
    2. LOL.
      J'aimerais bien devenir auteure de livre de voyage gourmand moi aussi, histoire d'avoir la vie dure.
      À bientôt ;)

      Supprimer
    3. C'est une chouette expérience mais malgré tout terriblement épuisante, ce ne sont pas vraiment des vacances, le manque de temps ne permet pas d'en profiter pleinement...
      Mais ça reste excitant !

      Supprimer
  9. La quatrième photo me fait chavirer.
    Elle dit plein de belles choses je trouve.
    Et que dire de cette épaisse tranche de dessert ?
    Elle semble bien mousseuse !
    Tu as goûté ?
    Raconte-nous voir un peu de son histoire...
    on aimerait bien savoir comment c'est en bouche ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ok que oui j'ai goûté, en fait pour être très honnête, j'ai dû y manger au moins 6 fois ! quand on aime…
      donc comme je le disais à Chris, en effet, ce fondant au chocolat blanc a une texture très aérienne, moi qui ne suis pas du tout une adepte du chocolat blanc d'ordinaire, j'ai été conquise !
      je reconnais que j'ai été assez light sur les descriptions, manque de temps… je me rattraperai !
      En tous les cas les langoustines, elles sont à tomber, j'en rêve la nuit des fois, rien que pour elle le restaurant vaut le détour !!!

      Supprimer
  10. Chez toi aussi la police et l'interligne des commentaires ont changé...
    C'est bizarre, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je suis furax, je sais plus du tout comment j'avais modifié la chose à l'époque… et en plus de ça, je n'arrive quasiment plus à aller sur mes propres posts !!!!

      Supprimer
  11. Une vraie poète, Mélo, tu es... A la tombée de la nuit, comme ça, entre deux eaux, marée basse et marée haute... C'est une invitation au voyage...

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour ce très beau et appêtissant partage !

    RépondreSupprimer
  13. Ces magnifiques photos constituent un prélude invitant concernant ton nouveau livre à paraître!
    On parle de toi sur Au gré du marché. Tu viens jeter un coup d'oeil?
    Lou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre est fini depuis 2 mois j'ai hâte qu'il paraisse ! Merci pour ton petit mot Lou !

      Supprimer